Les 5 meilleures farines sans gluten pour vos crêpes et pancakes

Vous ne consommez plus de gluten et ne savez plus quoi manger le matin au petit déjeuner ?

Les produits sans gluten sont trop chers et vous ne vous sentez pas tellement plus en forme, parce que ces produits à la farine de maïs ne sont pas beaucoup plus digestes que du gluten ?

Vous trouverez ici les meilleures farines sans gluten à utiliser pour faire des crêpes le matin.

Le must, c’est La farine de châtaigne

La farine de châtaigne possède de nombreuses qualités nutritives. Elle est beaucoup plus riche en minéraux que les farine de céréales.

Elle donnera une texture idéale à vos crêpes.

Le problème, c’est que c’est aussi une des farines les plus chères.

Son prix en bio coop ou magasin bio tourne autour des 16 € le kilo.

Si vous habitez dans certaines régions de France, historiquement connues pour leur production de farine de châtaigne, vous pouvez en trouver en grande surface à un prix plus abordable.

Sinon, pas d’inquiétude : ce n’est pas votre seule option.

Regardez les farines suivantes :

Optez pour le meilleur rapport qualité-prix : La farine riz/châtaigne

Vous la trouverez également en bio coop et magasin bio, soit au rayon farine, soit au rayon sans gluten.

Elle garde une texture très correcte et le fait que la farine de châtaigne soit « coupée » à la farine de riz rend sont prix plus abordables.

Vous ne voulez pas flinguer votre budget bouffe ?

Si vous tenez à manger sans gluten sans pour autant dépenser des fortunes, la farine de riz est une bonne option.

Il faudra faire attention au ratio farine-eau pour que vos crêpes aient la bonne consistance.

Si vous pouvez en trouver, prenez de la farine de teff

Le teff est une céréale africaine. Vous ne trouverez pas sa farine partout, mais si vous pouvez en trouver, prenez-en.

En effet, la consistance est vraiment intéressante, le prix abordable et le goût neutre.

Les farines à éviter à tous prix

Ce que vous devez absolument éviter, c’est la farine de pois chiches et la farine d’amarante.

En effet, ces farines vont donner un goût vraiment horrible à vos crêpes. La seule fois où j’ai utilisé ces farines… je n’ai pas mangé mes crêpes.

Quid est de la farine de noix de coco ?

La farine de noix de coco épaissira beaucoup votre pâte.

Elle n’est vraiment pas du tout, mais alors pas du tout idéale pour faire des crêpes.

En revanche, elle est très appropriée à la confections de pancakes (en français : gâteaux à la poêle).

Mélangez la pour moitié avec une des autres farines conseillées précédemment et vous aurez des pancakes top de chez top.

Puis-je enlever le sucre ?

Si vous êtes dans la démarche d’améliorer votre santé, vous aurez probablement la tentation de supprimer totalement le sucre.

C’est logique :

Le sucre blanc, extrait de la betterave est une « calorie vide », c’est à dire qu’il est pauvre en vitamines et minéraux, et donc va vous abîmer la santé sur le long terme.

Pourtant, si vous supprimez totalement le sucre de vos crêpes, elles auront une consistance cassante. Concrètement : vous ne pourrez ni les rouler ni les plier en quatre.

Le compromis ici, c’est d’utiliser un autre produit sucrant.

Vous avez le choix :

  • sucre de fleur de coco
  • sirop d’agave : intéressant car son index glycémique est faible
  • sucre blond de canne
  • Rapadura / Panela

Lait végétal ou eau ?

Si vous arrêtez le gluten, il y a de bonne chances que vous ne consommiez plus non plus de produit laitiers.

En effet, les intolérances à ces deux produits sont très corrélées.

Vous pouvez alors vous rabattre sur du lait végétal. Le must est le lait d’amande, car son index glycémique est proche de celui du lait maternel. Vous en trouverez avec du calcium ajouté (sous la forme d’une algue marine).

Mais bien sûr, il n’est pas donné (généralement plus de 3€ le litre). Il en va de même pour le lait de noisette. Alors, bien-sûr, vous pouvez réaliser vous-même votre lait d’amande, mais vous allez y passer une bonne heure pour obtenir un litre, et consacrer autant de temps à son alimentation, à une époque où le manque de temps nous rend déjà super stressé, n’est pas forcément le bon plan pour votre santé, car le stress est probablement aussi voir plus nocif que la malbouffe.

Le lait de soja présente l’inconvénient de contenir des phytoestrogènes, ces composés chimiques qui ressemblent aux oestrogènes endogènes (c’est-à-dire présent naturellement dans le corps), et dont on connaît mal les effets nocifs sur le corps, notamment sur la thyroïde.

Le lait de riz, quant à lui, a un index glycémique trop élevé.

La plupart des autres laits, comme certains mélanges peuvent être très bons au goût, mais contenir du gluten car ils intègrent du petit épeautre par exemple. Regardez bien l’étiquette !

J’ai aussi déjà testé le lait de chanvre. Son prix est abordable. Son goût est proche de celui de l’herbe, du moins de ce que j’imagine mais, je vous rassure, je n’ai jamais mangé d’herbe 😉

Alors reste une dernière solution : utiliser de l’eau.

Vous n’aurez pas le côté « liant » qui sont le propre du lait de vache et du gluten, donc vos crêpes risquent de se déliter un peu, surtout avec de la farine de riz. Personnellement, j’arrive à aujourd’hui à avoir une consistance généralement satisfaisante, même avec de l’eau.

Alors, bien-sûr, les bigoudènes me traiteraient d’hérétique, mais pour moi ça le fait.

Voyez ce que disait Mme CESTARO, de la crêperie des myrtilles (à Huelgoat, dans le Finistère) en 1964 :

Comment doser ?

Voilà ce que je fais tous les matins, grosso modo :

  • 1 œuf,
  • 1 pincée de sel,
  • 1 cuillère à soupe de produit sucrant,
  • un verre de farine
  • un verre de liquide (eau, ou mi eau mi lait d’amande)

Pourquoi les pancakes c’est mieux que les crêpes

Les pancakes présentent deux avantages par rapport aux crêpes :

  1. vous pouvez les faire directement dans une poêle anti-adhésive, sans ajouter de beurre, donc avec beaucoup moins d’odeurs et une vaisselle plus rapide à faire
  2. vous en faites plus et en mangez moins (donc choc glycémique moindre) et pouvez en garder quelques unes pour le goûter ou le lendemain (en les enveloppant par exemple dans du cellophane)

Il faudra penser à rajouter du bicarbonate de soude pour faire lever la pâte et obtenir les fameux trous propres aux pancakes, mais ne mettez pas plus d’une petite cuillère à café, sans quoi le goût sera bizarre.

Traditionnellement, la pâte à pancakes est faite avec du yaourt, pour donner à la pâte cette consistance épaisse, et donc donner leur épaisseur aux pancakes. La solution, je vous l’ai déjà donnée plus haut : mélangez de la farine de noix de coco à une autre farine pour obtenir cette consistance épaisse.

Vous pouvez aussi expérimenter avec de la poudre d’amande. C’est très cher en biocoop, mais vous pouvez en trouver à un prix plus abordable en hypermarché, sous la forme de paquets de 500 g.

L’alternative express : les banana pancakes

Si vous avez un travail, vous ne voudrez pas forcément vous lever une heure plus tôt pour cuisiner tout ça.

Alors, bien-sûr, vous pouvez préparer tout ça la veille.

Vous pouvez aussi opter pour les banana pancakes.

Rien de plus simple :

  1. écrasez à la fourchette une banane mûre (ou pas, c’est pas dramatique) dans une petite assiette
  2. bâtez deux œufs dans un saladier
  3. ajoutez une pincée de sel
  4. bâtez votre banane avec les œufs
  5. utilisez une petite louche pour verser la pâte dans une grande poêle anti-adhésive
  6. retourner chaque pancake quand vous le pouvez

Il sera assez difficile de ne pas faire cramer les pancakes, ou à l’inverse de ne pas les retourner trop tôt, avec la pâte qui dégouline sur les bords au moment de la cuisson sur l’autre face.

Bonne chance !