Les 12 meilleurs instruments de musique à offrir à un enfant

Faire un cadeau à un enfant est toujours un casse-tête. 

On ne sait pas ce qu’il aime, on ne s’ait pas ce qu’il a déjà, on espère que les autres n’auront pas eu la même idée que nous…

Quiconque s’est déjà retrouvé dans cette situation, et s’est rendu dans un magasin de jouets en quête d’inspiration, est forcément passé devant le traditionnel « xylophone » et autres kits de percussions pour enfants.

J’ai déjà expliqué dans un précédent article pourquoi ces jouets étaient de très mauvais choix, d’après moi qui suis tonton d’une petite de 3 ans et demi et également musicien.

Maintenant, nous allons voir quels sont les 12 meilleurs instruments de musique à offrir à un enfant. Pour qu’un instrument puisse rentrer dans cette sélection, il a été soumis à 3 critères très stricts :

  1. Longévité : on veut des instruments qui durent dans le temps et qui ne soient pas délaissés par l’enfant dès le lendemain.
  2. Supportabilité : on veut des instruments qui produisent des sons tolérables pour les parents, aussi bien du point de vue du volume que du timbre ou des fausses notes.
  3. Côté didactique : le mode de fonctionnement de l’instrument doit pouvoir être appréhendé par l’enfant.

L’originalité n’a pas été un critère a priori, mais pour la plupart des instruments ci-dessous, mes critères ont engendré cet effet de bord, que dis-je, ce bénéfice collatéral, qui fera que vous serez sûr que cette fois tata Janine ne pourra pas copier sur vous.

Il y en aura pour tous les âges et pour tous les budgets.

Allez, c’est parti !

12. L’orgue de barbarie miniature

Aussi appelés « boîte à musique », « serinettes », « mécanisme musical » ou encore « mouvement musical », vous en trouverez de nombreuses variantes comme ces boites à musique Star Wars et Harry Potter : 

Ça peut vous sembler étrange de trouver les boites à musique dans ce classement, et ça peut même déjà vous sembler bizarre que je considère les orgues de barbarie comme des instruments de musique, mais je tenais à les mettre dans ce classement, et j’assume.

J’assume parce que faire de la musique commence par apprécier la musique.

Et je trouve qu’il n’y a rien de mieux pour apprécier la musique qu’une boite à musique. 

Pourquoi ?

Parce qu’on peut faire défiler les notes au rythme qu’on veut pour se délecter de chacune d’elles.

Vous aurez le choix entre de nombreux airs, issus aussi bien de la pop que du classique. On ne va pas tous les lister, mais dans le lot, il y a quelques mélodies très sympas, notamment :

J’ai toujours trouvé que les boites à musique avaient un côté réconfortant.

« C’est l’enfance qui revient le jour où tu as du chagrin ».

Comme le petit bonhomme en mousse, les boîtes à musique peuvent nous accompagner toute notre vie et continuer, à chaque fois qu’on en joue, de provoquer cette douce nostalgie qui nous ramène à l’époque de l’enfance, qui nous semblait plus simple.

La boite à musique, c’est un cadeau qui dure toute une vie.

Et si vous trouvez que ce cadeau ne permet pas la créativité, eh bien j’ai une surprise pour vous :

la boite à musique avec perforatrice

Et ça c’est puissant d’un point de vue pédagogique, parce que ça veut dire qu’au lieu de faire de l’enfant un musicien, vous en faites directement un compositeur.

Vous avez l’impression que c’est griller les étapes ?

Mettre la charrue avant les bœufs ?

C’est pourtant le chemin emprunté aujourd’hui par la plupart des jeunes compositeurs, qui commencent directement sur ordinateur, sans avoir jamais touché ni à un violon ni à un piano 😉 

Faut-il avoir été maçon ou charpentier pour devenir architecte ?

Non bien-sûr !

Alors pourquoi faudrait-il avoir besoin de savoir jouer d’un instrument pour pouvoir composer ?

11. Les cloches à sonnette et les cloches à main

À la base, les cloches à main sont des instruments d’orchestre.

Vous pouvez vous faire une idée de ce à quoi ça ressemble avec cette interprétation de la musique de Pirates des Caraïbes : 

On trouve bien-sûr aussi des versions jouet des cloches à main. Elles sont notamment utilisées pour l’enseignement de la musique dans le cadre de la pédagogie Montessori : 

…bien qu’elles ne devraient pas être colorées pour être réellement pédagogiques d’après Montessori (et en tant que guitariste qui a un jour fait l’erreur de peindre sa guitare, je peux dire que j’adhère à 200%).

Comme leur nom l’indique, les cloches à main doivent être tenues à la main. Il est alors quasi impossible pour un enfant d’en jouer seul sans devoir marquer des temps morts pour saisir une nouvelle cloche.

En revanche, elles peuvent faire une bonne idée de cadeau groupé pour une famille de 3 enfants ou plus, puisqu’il est possible, en désignant un chef d’orchestre, ou en plaçant les enfants face à une partition colorée, de les faire se coordonner pour jouer une mélodie : 

3 enfants qui tiennent chacun 2 cloches peuvent déjà s’amuser à reproduire des mélodies simples comme « J’ai du bon tabac ».

Les cloches à sonnette ou « cloches de bureau » (« pat bells » ou « desk bells » en anglais) sont des variantes dont il est plus facile de jouer seul : 

Pour un jeune enfant ou un bébé, il sera même probablement plus facile de jouer de ces cloches à sonnette que de jouer d’un xylophone, puisqu’il n’est pas obligatoire de manier des baguettes pour produire des sons.

J’ai fait l’erreur d’en acheter des pas cher sur Amazon (marque Dilwe, vendues 38,99€) et j’ai été obligé de les retourner parce que la cloche qui devait jouer un Fa n’était pas accordé et produisait un son entre le Fa et le Fa#.

Je me suis donc rabattu sur des clcohes de la marque Goldon, commandées chez Thomann pour 68€. Celles-ci ont en plus l’avantage d’être livrées avec une sacoche de transport. Et je pourrai toujours acheter les dièses et les bémols plus tard.

Si on veut avoir le meilleur des deux mondes, on peut regarder du côté de ces cloches qu’on peut à la fois frapper et secouer

J’ai rencontré il y a quelques jours, de façon totalement fortuite, en soirée chez une amie un mec qui m’expliquait que Fuzeau appartenait à des membres de sa famille éloignée et qu’ils étaient plutôt réputé dans tout ce qui était matériel scolaire.

Il faudra cependant que l’enfant soit suffisamment âgé pour avoir l’adresse suffisante pour appuyer au bon endroit sur ces « combination bells ».

Attention : n’achetez pas les lots qui correspondent aux dièses et aux bémols (généralement des lots de 5 cloches). Vous les repérerez aux mentions : 

  • altérations (ici dans la description)
  • ext (ici dans le titre)
  • notes intermédiaires

Ce n’est pas une interdiction formelle (vous faites ce que vous voulez). Simplement : comprenez bien que votre enfant aura alors une gamme pentatonique (pentatonique anhémitonique si on veut vraiment être précis). En clair : la suite de notes sonnera chinetoc (exactement comme les noires du piano) et, surtout, il ne pourra pas reproduire des mélodies connues, pas même le refrain de « J’ai du bon tabac », qui pourtant ne comporte que 5 notes.

10. L’ocarina

Les fans de La Légende de Zelda connaissent bien l’ocarina, puisque c’est l’instrument utilisé par le personnage principal, Link, pour résoudre un certain nombre d’énigmes dans le jeu : 

L’ocarina semble avoir vraiment marqué une génération de joueurs et de joueuses :

L’ocarina est une petite flûte ronde, qui peut prendre plusieurs formes, plusieurs tailles et comporter entre 4 et 12 trous.

Comme tout instrument à vent, plus il sera gros, plus le nombre de notes graves qu’on pourra jouer sera grand.

On en trouve des sympas sur le célèbre magasin de musique en ligne Thomann. Par exemple, ce petit ocarina en forme d’orque, plus petit qu’une clémentine : 

Je l’ai offert l’année dernière à ma nièce qui avait alors 2 ans et demi, et elle était ravie (ceci dit, c’était peut-être plus parce que ça faisait un joli collier ^_^).

Attention par contre : l’objet est en porcelaine, donc il ne faut pas le faire tomber par terre, car on risque alors de l’ébrécher. 

9. Kalimba

Le kalimba est aussi appelé « piano à pouces » et produit un son doux :

C’est un instrument intéressant à offrir à un enfant, car les lames sont généralement accordées sur une gamma majeure, ce qui permet de jouer des mélodies connues et d’épargner des dissonances aux oreilles des parentes.

On trouve sur Thomann de jolis kalimbas sur lesquels sont gravés des motifs floraux, comme celui-ci par exemple : 

Il faut des mains un peu plus grande pour en jouer donc cet instrument ne conviendra pas trop aux enfants en bas âges.

8. Mélodicas etc.

Le melodica est un instrument dont le timbre est proche de celui de l’accordéon et de l’harmonica, et pour une raison simple : il s’agit dans les 3 cas de lames en métal qu’on fait vibrer avec de l’air.

Le mélodica prend généralement la forme d’un petit clavier qui comporte entre 2 et demi et 4 octaves :

Notez que ce n’est pas évident pour de trop jeunes enfants de comprendre qu’il faut souffler dans le tube en même temps qu’on presse une touche. Même en comprenant, ce n’est pas facile à exécuter : 

Là encore, il est totalement possible de se mettre à plusieurs pour jouer un morceau : 

Le timbre du melodica se prête bien à l’interprétation de morceaux composés pour l’accordéon, comme certains morceaux du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain : 

L’inventeur du melodica, Hohner, avait aussi fait une version qui ressemblait plus à une flûte

mais qu’on ne trouve plus en vente depuis 2013.

Historiquement, les différents fabricants ont donné plusieurs noms au melodica : 

  • melodica (du fabricant allemand d’harmonicas Hohner)
  • clavietta ou accordina (inventé par André Borel et distribué par les magasins Paul Beuscher)
  • melodion (du fabricant japonais d’harmonicas Manji Suzuki)
  • Sae Chang soprano (du fabricant sud-coréen SaeChang)

Un peu dans le même ordre d’idée, il y a « piano horn » de chez Schylling.

Il est possible de jouer des vraies mélodies avec ce jouet. On voit ici 3 jeunes musiciens jouer la mélodie de Noël « Carol of the Bells », très connue dans le monde anglo-saxon, mais beaucoup moins en France : 

7. Otamatone

L’otamatone est un instrument récent puisqu’il a été inventé en 1998 par des artistes japonais.

L’otamatone est intéressant car son principe de jeu est très proche d’un instrument à corde comme le violon :

Les violonistes semblent d’ailleurs très à l’aise avec cet instrument : 

Vous pouvez acheter un Otamatone sur Thomann ou Amazon : 

Otamatone rose
Otamatone rose
(Thomann)
(Amazon)
Otamatone jaune
Otamatone jaune
(Thomann)
(Amazon)
Otamatone bleu
Otamatone bleu
(Thomann)
(Amazon)

Notez qu’il existe une version plus petite appelée Otamatone Melody, mais qui fonctionne très différemment puisqu’il n’est possible de jouer que des mélodies préprogrammées. On se rapproche ici beaucoup du fonctionnement de la boite à musique, à la différence que l’otamatone permet de faire des effets de vibrato : 

Personnellement, je trouve que quitte à être limité à des mélodies préprogrammées, il vaut mieux encore mieux offrir un orgue de barbarie miniature, dont le son sera plus agréable.

L’Otamatone Melody arrive en 4 couleurs (blanc, noir, rose ou bleu).

6. Un tapis de piano géant qui se joue aux pieds

Le piano géant, qui se joue au pieds, a été popularisé par le film Big, sorti en 1988.

Dans cette scène, les personnages joués par Tom Hanks et Robert Loggia se promènent dans le magasins de jouets de ce dernier, puis entament un duo du morceau Heart and Soul, qui depuis sa sortie en 1938 a été réinterprété par de nombreux artistes à travers le monde. 

On trouve des version pour enfant de cet instrument :

5. La cithare

La première chose à savoir sur LA cithare grecque est qu’il ne faut pas la confondre avec LE sitar indien.

La cithare (appelée « zither » ou « lap hap » en anglais) est un instrument qui se rapproche de la harpe dans le mode de jeu :

Comme le gousli russe, le koto et le guzheng chinois, la cithare est constituée d’une table en bois au-dessus de laquelle sont tendues des cordes.

Ce qui rend cet instrument intéressant est la notation musicale moderne qui, puisqu’elle est graphique, permet aux enfants de commencer à jouer des airs connu sans avoir besoin de passer d’abord par un apprentissage laborieux et ennuyant de la notation musicale.

Certains modèles (comme celui-ci) sont d’ailleurs vendu avec des cartes à placer sous les cordes pour jouer des airs connus.

Cithare enfant
Cithare enfant, livrée avec des cartes à placer sous les cordes pour jouer des airs connus
Cithare enfant
Cithare enfant


4. Claviers

Pas avant 4 ans, puisqu’ils n’auront pas encore la dextérité nécessaire pour appuyer précisément sur une touche : 

3. Pads électroniques

J’adooore le Kaossiltor !

J’ai découvert cet instrument il y a plus de 10 ans maintenant et je suis toujours aussi fan.

J’ai acheté la première mouture de ce petit pad, que j’ai même bidouillé afin d’ajouter une grille pour pouvoir jouer précisément la musique d’Amélie Poulain.

Mais l’idée du Kaossilator, c’est plutôt de jouer d’oreille. Et c’est pour ça que ça peut plaire à de très jeunes enfants : 

La première version du Kaossilator n’existe plus en neuf.

Le Kaossilator 2 est hors de prix.

Mais le Kaossilator 2S est, lui, toujours en vente.

Cette deuxième troisième version a l’avantage de posséder un micro qui permet d’enregistrer des sons pour ensuite les jouer en boucle : 

Sur tous les modèles, on retrouve des patterns de batterie qu’on peut enregistrer pour jouer un solo par dessus : 

Attention : ne confondez pas le Kaossilator avec son cousin le Kaoss Pad qui, lui, sert à appliquer des effets à une source audio préexistante (provenant du Kaossilator par exemple).

Comme indiqué sur le site de Korg, l’adaptateur secteur 4,5V n’est pas inclus mais vous pouvez vous en procurer un sur Amazon, ou simplement choisir de ne fonctionner qu’avec des piles. À vous de voir en fonction de l’utilisation qu’en fera votre enfant.

Le Kaossilator 2 coûte déjà son pesant d’or mais, si jamais vous avez un gros budget, vous pouvez jeter un œil au Kaossilator Pro

Kaossilator Pro

Note importante : si vous souhaitez l’utiliser sur secteur, pensez à prendre le chargeur qui va avec : 

2. Percussions électroniques

1. Les percus qui ressemblent au Hang Drum

Le hang drum est un instrument qui a été inventé par deux suisses en 2000.

« hang » est une marque déposée par la société PANArt. La fabrication du hang est toujours restée artisanale, ce qui fait que le hang est très vite devenu inaccessible, tant par son prix que par la longueur de la liste d’attente. Finalement, sa fabrication a totalement cessé en 2014.

Cependant, de nombreux fabricants ont commencé à fabriquer des instruments basés sur le même principe.

De façon générale, on appelle ce type d’instruments « handpan« .

Les hanpans sont intéressants pour les enfants car ils offrent la facilité de jeu d’une percussion, tout en permettant de jouer des mélodies.

On trouve souvent ces instruments sous l’appellation « tank drum » ou « steel tongue drum« , qu’on pourrait traduire en français par « percussion aux langues d’acier ». Ce nom vient probablement parties métalliques en forme de langues sur lesquelles tape le musicien pour produire des sons.

Voir aussi